Situation critique au Chantier Davie, le budget fédéral doit inclure de nouveaux contrats de construction

Le Communiqué
Économie catégorie des actualités

Lévis, le 13 mars 2019 – Le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, et le vice-président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada, monsieur Pierre Drapeau, demandent avec insistance au gouvernement fédéral d’inclure au budget du 19 mars prochain de nouveaux contrats pour Chantier Davie. Cette mesure serait un premier pas afin d’assurer une équité minimale dans une plus juste distribution des contrats entre les trois grands chantiers maritimes canadiens. 

« Le nombre d’employés à Chantier Davie vit un creux historique préoccupant. En 2015, lorsque le gouvernement Trudeau est arrivé au pouvoir, Chantier Davie a fourni des emplois à 3 226 travailleurs partout au Canada. Aujourd’hui, ce nombre n’est que de 560. Sur le chantier même, le nombre d’emplois directs est passé de 1 435 en 2015 à 209 en 2019. L’absence de nouveaux contrats de construction navale a des répercussions sur les communautés locales tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de Montréal à Saguenay, ainsi que dans d’autres provinces », a déclaré le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier. 

À lui seul, Chantier Davie dispose de plus de 50 % de la capacité de la production canadienne en matière de construction navale. Or, il n’a reçu à ce jour que moins de 3 % des 100 milliards de dollars en contrats octroyés aux chantiers canadiens dans le cadre du renouvellement de la flotte fédérale. En comparaison, par exemple, la capacité de traitement de l’acier atteint 300 tonnes par semaine à Chantier Davie, alors qu’elle est de 75 tonnes par semaine après modernisation au chantier de Vancouver et de 150 tonnes par semaine après modernisation au chantier d’Halifax.

Nous croyons sincèrement qu’il est possible pour le gouvernement fédéral d’accorder de tels contrats à court terme puisque les grands projets de construction navale qui ne sont pas octroyés actuellement dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale du Canada atteignent les 10 milliards de dollars (9 brise-glaces de la Garde côtière canadienne, 9 navires polyvalents de grande et de moyenne endurance, 5 navires de patrouille extracôtiers et 5 traversiers). 

Nécessité d’inclure Chantier Davie dans la stratégie navale canadienne
À l’instar de l’ensemble des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale qui ont adopté unanimement, le 7 décembre dernier, une motion en faveur de Chantier Davie, la Ville de Lévis demande également au gouvernement fédéral d’ajuster sa Stratégie nationale de construction navale du Canada afin que le Québec obtienne sa juste part des contrats fédéraux. 

Chantier Davie mérite d’être considéré dans l’octroi des contrats du gouvernement fédéral, ayant fait ses preuves avec la livraison, dans les délais et dans le respect des budgets, du navire Astérix, le plus grand navire militaire jamais livré par un chantier naval canadien. 

Chantier Davie occupe une place de choix dans l’économie de la région métropolitaine de Québec. Pour les villes de Lévis et de Québec seulement, les retombées économiques ont été de l’ordre de près de 388 millions de dollars en salaires versés à plusieurs centaines de travailleurs et en contrats octroyés à quelque 562 fournisseurs. Le poids économique de Chantier Davie est considérable au Québec. Le chantier lévisien offre des contrats à plus de 1 079 fournisseurs au Canada, dont 879 au Québec. Entre la fin de l’année 2012 et le milieu de l’année 2016, Davie a versé au total plus de 320 millions de dollars en salaires aux employés en provenance de toutes les régions du Québec. Le poids économique de Chantier Davie dans l’économie canadienne, selon le ratio de productivité de l’industrie navale, est estimé à 3 milliards de dollars depuis 2012. Chantier Davie dispose d’une capacité pour obtenir d’autres contrats sur les marchés internationaux, ce qui lui permet de générer des retombées supérieures aux chantiers canadiens qui dépendent uniquement de contrats fédéraux. 

Chantier Davie a, au cours des dernières années, créé un véritable écosystème dans plus de 13 régions administratives du Québec. Quatre-vingts pour cent de sa chaîne d’approvisionnement est composé de fournisseurs québécois. Chantier Davie a su clairement se démarquer depuis sa relance en 2012 en livrant tous ses contrats fédéraux, sans exception, dans les délais et les enveloppes budgétaires imparties. 

« Notre association amorcera prochainement une vaste mobilisation dans toutes les régions du Québec pour faire valoir les droits et promouvoir les intérêts du Québec dans le cadre du plus important programme d’achat d’équipements militaires et civils de l’histoire de la fédération canadienne. Ne pas inclure dans ce programme ambitieux les fournisseurs québécois actuels et potentiels de la chaîne d’approvisionnement de Chantier Davie serait une grave erreur. À ce jour, la Stratégie fédérale de construction navale est un échec retentissant et l’absence de Chantier Davie et de ses fournisseurs n’y est pas étranger », a conclu le vice-président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada, monsieur Pierre Drapeau. 

Un enjeu stratégique national
Rappelons que la Stratégie nationale de construction navale, dévoilée en 2010 par le gouvernement du Canada, prévoit des investissements de plus de 100 milliards de dollars sur une trentaine d’années. Elle consiste à renouveler la flotte fédérale de navires de combat et de navires non destinés au combat pour la Marine royale canadienne et la Garde côtière canadienne. Elle vise de plus à générer des retombées économiques pour la population canadienne et à rebâtir l’industrie canadienne de la construction navale. L’atteinte de cet objectif passe nécessairement par une équité dans la répartition des contrats et on ne peut ignorer le Chantier Davie, qui à lui seul, dispose de 50 % de la capacité de construction navale au pays. 

Une journée dans la vie d’un citoyen
La population est toujours invitée à contribuer au projet Une journée dans la vie d’un citoyen en partageant ses commentaires ou suggestions au ville.levis.qc.ca. Pour en savoir plus sur la Ville de Lévis, consultez le ville.levis.qc.ca et le fil undefinedTwitter twitter.com/VilledeLevis.

- 30 - 

Source :
Direction des communications
418 835-8288 

Information :
Geneviève Côté, attachée de presse
Bureau de la mairie
418 835-4960, poste 8240

Sur la photo, dans l'ordre habituel:
M. Pierre Nadeau, vice-président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada
M. Simon F. Maltais, trésorier de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada
Mme Fleur Paradis, conseillère municipale
M. Gilles Lehouillier, maire de Lévis

 

 

Médias