Agrile du frêne

Même si la région de Lévis n’est actuellement pas touchée par l’agrile du frêne, la Ville poursuit sa surveillance et sa prévention. Pour une seconde année consécutive, la Ville a procédé à l’installation de 32 pièges à insectes afin de détecter sa présence possibleSi vous croyez qu’un frêne est infestépar l'agrile, contactez sans tarder le Centre de service à la clientèle de la Ville de Lévis.

Cet insecte indésirable a été détecté pour la première fois au Canada et aux États-Unis en 2002 et s’attaque à toutes les essences de frênes. Originaire de l’Asie orientale, l’agrile du frêne est responsable de la mort de millions de frênes dans le sud-ouest de l’Ontario, du Michigan et des États avoisinants. 

Prévention

Piège pour détecter l'agrilePhoto d'un piège

Des pièges pour détecter la présence de l'agrile

Installés dans le haut de certains arbres des parcs publics de la Ville et en bordure de certaines rues, ces pièges servent à une détection précoce d’une éventuelle épidémie dans le but d’entreprendre des actions rapides de lutte.  

Attention!

Il est important de ne pas manipuler ces pièges, puisqu’ils sont enduits d’une substance attractive qui peut provoquer une irritation de la peau.

Une affiche est d’ailleurs installée à proximité pour indiquer sa présence.

Comment freiner l’agrile du frêne

L’agrile du frêne est un insecte capable de voyager rapidement. Il est donc fortement suggéré de ne pas déplacer le bois de chauffage d’une région à l’autre. Par exemple, lorsque vous êtes en camping, il est conseillé d’acheter le bois localement et de le brûler sur place pour diminuer les risques de propagation.

Il ne faut surtout pas ramener le bois non utilisé à la maison.

Signes et symptômes d’infestation

Malheureusement, il est très difficile d’apercevoir l’agrile du frêne en action. Il est généralement possible de détecter la présence de l’insecte une fois que l’arbre est atteint. Voici les signes et symptômes à surveiller.

  • Éclaircissement progressif de la couronne du frêne
  • Diminution de la densité du feuillage
  • Production anormalement élevée de samare
  • Prolifération de gourmands, ou pousses adventives, sur le tronc et les branches de l’arbre
  • Présence de fentes verticales sur le tronc
  • Présence de petits trous de sortie en forme de D sont sur le tronc
  • Galeries en forme de S sous l’écorce remplies de sciure fine

Photos de frênes infestés

En savoir plus sur l'agrile

Agrile du frêneAgrile du frêne

Cet insecte indésirable a été détecté pour la première fois au Canada et aux États-Unis en 2002 et s’attaque à toutes les essences de frênes.  De couleur vert émeraude métallique, l’insecte réalise tout son cycle de vie sur l’arbre. Adulte, l’agrile se nourrit des feuilles du frêne, tandis que les larves ingèrent la partie interne de l’écorce. 

Comment se propage-t-il?

Bien qu’il puisse voler de lui-même sur quelques kilomètres, l’agrile du frêne se propage avant tout par la quantité d’œufs qu’il pond. En effet, une femelle peut pondre entre 50 et 300 œufs lors de la période de reproduction. Ce sont les larves qui causent la forte majorité des dommages aux frênes. 

Comment reconnaître un frêne?

Sources: Katy Chayka - ville.quebec.qc.ca

Le frêne est une espèce d’arbre pouvant atteindre une hauteur variant entre 20 et 30 mètres. Ses feuilles sont opposées et selon l’espèce, peuvent être composées de 5 à 11 folioles.

Une autre façon de reconnaître le frêne est en observant ses fruits. Le frêne produit des samares aplaties réunies en grappe.

Les espèces de frêne présentes au Québec sont le frêne de Pennsylvanie ou frêne rouge, le frêne d’Amérique ou frêne blanc et le frêne noir.

En savoir plus

Pour en savoir davantage sur l’agrile du frêne, consultez les sites Web suivants :