Bilan 3 ans positif à la Ville de Lévis : 90 % des engagements réalisés ou en cours de réalisation

Le Communiqué
Administration municipale catégorie des actualités

Lévis, le 19 novembre 2020 – Au cours des 3 dernières années, les membres du conseil municipal ont pris conjointement un engagement ferme dès le début du mandat : réaliser l’ensemble des engagements de la dernière campagne électorale. Tout a été rigoureusement planifié en fonction de l’atteinte de cet engagement. Les interventions de la Ville sont au cœur des préoccupations de l’ensemble de la population de Lévis : 90 % des engagements pris sont réalisés ou en cours de réalisation.

Avec une transparence jamais égalée jusqu’à maintenant, et en tenant compte des préoccupations des citoyennes et des citoyens, la Ville s’est résolument engagée sur la fluidité de la circulation, la pérennité des infrastructures, l’entretien des rues, la mobilité durable, la mise à niveau des infrastructures sportives, l’aménagement des grands parcs urbains, l’entretien et le développement de nouveaux parcs, le soutien sans précédent aux organismes du milieu, tout en soutenant la vigueur économique de la Ville.

« Jamais la Ville de Lévis n’aura été aussi collée aux besoins de sa population. Elle a réalisé, au cours des trois dernières années, au-delà de 200 séances d’information ou de consultation afin de s’assurer qu’elle cible bien les priorités identifiées par nos concitoyennes et nos concitoyens et qu’elle les transpose dans son budget et son plan triennal d’immobilisations. La Ville est également alimentée quotidiennement par des propositions venant des citoyennes et citoyens sous la rubrique Une journée dans la vie d’un citoyen. Enfin, les élus municipaux se font un devoir d’être à l’affut des demandes formulées en temps réel par les citoyennes et citoyens de leur quartier », a déclaré d’entrée de jeu monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis, entouré des membres du conseil municipal.

Voici un aperçu des principales réalisations de la Ville de Lévis depuis 2017.

Fluidité de la circulation
Au cœur des préoccupations des élus figure la nécessité d’améliorer la fluidité de la circulation. La Ville agit donc sur 2 éléments principaux : l’amélioration des axes routiers existants et le transport en commun.

Développement et amélioration des voies de circulation
De nombreux investissements attendus par la population, dont entre autres :

  • Livraison de la première phase du prolongement de la rue Saint-Omer à 4 voies, jusqu’à l’autoroute 20, et réalisation en cours des plans et devis de la phase 2 (secteur Lévis) (2020);
  • Réalisation de l’avant-projet du prolongement à 4 voies du boulevard Wilfrid-Carrier, le long de l’autoroute 20 (secteur Lévis) (2020);
  • Livraison par le gouvernement du Québec de l’échangeur Lagueux et de ses approches à l’entrée ouest du territoire, en partenariat avec la Ville de Lévis (secteur Saint-Étienne-de-Lauzon) (2020). La Ville a réalisé l’aménagement de la nouvelle piste cyclable. Rappelons par ailleurs que des travaux de réaménagement de la rue des Carrières, du chemin Olivier, du chemin Filteau et de la rue de la Chaux ont préalablement été réalisés en 2009, en collaboration avec le ministère des Transports;
  • Construction du viaduc Saint-Rédempteur et ajout d’un lien routier entre la rue de Saint-Denis et la rue de Bernières (2019);
  • Élargissement de l’autoroute 20 vers l’est, entre les secteurs Charny et Saint-Jean-Chrysostome (livré en 2018 par le MTQ);
  • Réfection de la côte Louis-Fréchette menant à la Traverse de Lévis et de la rue Saint-Laurent (secteur Lévis) (2020);
  • Revitalisation et réaménagement de l’avenue Bégin (secteur Lévis) (2019);
  • Réalisation du prolongement du boulevard Étienne-Dallaire dans le cadre du projet Umano de Groupe CSB, en partenariat avec la Ville (secteur Lévis) (2019);
  • Réalisation des rues de Courchevel et de la Vanoise (secteur Saint-Romuald) (2018);
  • Réaménagement de l’intersection de la route Marie-Victorin et de la rue Jérôme-Demers (secteur Saint-Nicolas) (2017);
  • Réaménagement de la route des Rivières (route 116) en boulevard urbain : en planification par le MTQ (secteurs Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur);
  • Réfection des rues Saint-Louis, Dorimène-Desjardins et Wolfe (secteur Lévis).

La Ville poursuit également ses représentations auprès du gouvernement du Québec pour la construction du viaduc Saint-Omer au-dessus de l’autoroute 20.

La mobilité des personnes au cœur des préoccupations
À la suite de consultations sans précédent sur ce qui constitue la colonne vertébrale du transport collectif, soit l’ajout de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture et la transformation de la route des rivières (116) en boulevard urbain par le MTQ, la Ville de Lévis opère actuellement une véritable révolution dans le domaine de la mobilité durable avec, entre autres, les investissements suivants :

  • La grande révolution en mobilité sera la construction du tunnel Québec-Lévis, un engagement ferme du gouvernement, qui permettra d’effectuer le trajet en transport en commun entre les deux centres-villes en seulement 12 minutes, plutôt qu’en 55 minutes présentement, en plus d’offrir une solution alternative pour les automobilistes;
  • Projet de 87,9 M$ pour réaliser les voies réservées au transport collectif sur Guillaume-Couture (en cours de réalisation) : début des travaux du réseau structurant à l’automne 2021;
  • Planification en cours d’une piste utilitaire multifonctionnelle sur le boulevard Guillaume-Couture (vélos, vélos électriques, trottinettes et autres modes de transport similaires) entièrement dédiée aux transports alternatifs entre la route Monseigneur-Bourget et le pont de Québec, et dont les emprises ont déjà été planifiées;
  • 325 M$ en immobilisations pour le transport en commun pour les dix prochaines années, entre autres pour l’électrification de la flotte d’autobus de la STLévis et l’aménagement de stationnements incitatifs;
  • Redéploiement sur le territoire de Lévis de 57 000 nouvelles heures supplémentaires d’ici 2026. Ces 57 000 heures offrent de nouvelles dessertes dans les quartiers vers le réseau structurant de la Ville de Lévis;
  • Augmentation de la fréquence et diminution des temps de parcours pour l’ensemble du réseau (ainsi le transport collectif passe à l’ère moderne puisque la fréquence sera augmentée à 7,5 minutes en heure de pointe et l’on connaitra une diminution significative des temps de parcours).

Investir dans les parcs et espaces verts pour les générations actuelles et futures
La Ville de Lévis a réalisé au cours des 3 dernières années des investissements historiques dans l’aménagement de ses grands parcs urbains (30 M$) et la modernisation de ses parcs et espaces verts (4 M$). Le 28 mai dernier, pour assurer la relance de l’économie dans ce contexte de pandémie, la Ville a annoncé des investissements additionnels de 20 M$ en 2 ans dans l’aménagement des parcs et espaces verts.

Voici quelques exemples de réalisation de projets :

  • Développement de 4 nouveaux parcs de quartier et réaménagement complet d’une cinquantaine de parcs existants;
  • Construction du pavillon d’accueil du parc régional de la Pointe-De La Martinière (1,7 M$);
  • Réalisation du parc de la Rivière-Etchemin et des plans et devis pour la réalisation d’un chalet d’accueil et de service sur le site de l’abbaye de Saint-Romuald (4,4 M$);
  • Réalisation d’un tout premier parc canin sur le territoire de Lévis dans le secteur Charny. Bientôt, 2 autres parcs canins s’ajouteront à ce dernier, soit un par arrondissement;
  • Aménagement de l’entrée ouest et réfection de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière (879 000 $);
  • Ajout de jeux d’eau (2020) et d’un chalet de service (2021) dans les parcs Lallemand et de Coutances (1,3 M$);
  • Aménagement d’un air de planche à roulettes en béton au parc Renaud-Maillette (158 000 $);
  • Réalisation du parcours canotable sur la rivière Beaurivage, secteur Saint-Étienne-de-Lauzon (100 000 $);
  • Construction du pavillon de service du Quai Paquet et revitalisation du secteur de la Traverse.

Un plan audacieux de réfection d’asphaltage et trottoirs
Répondant à une demande soutenue de la population lévisienne, la Ville de Lévis a mis en place un audacieux plan de réfection. Elle a triplé les investissements dans ce secteur d’activité névralgique de l’économie.

Au cours des 3 dernières années, la Ville a ainsi consacré des sommes records de plus de 38 M$ à la réfection de ses rues. Pour 2021, un investissement de 17,5 M$ est prévu en réfection de rues, de bordures et de trottoirs.

L’accélération du rythme de réfection des rues depuis 2017 permettra non seulement d’effectuer un rattrapage, mais aussi de réduire progressivement les interventions annuelles ponctuelles visant à colmater les nids-de-poule et à limiter les interventions en rapiéçage mécanisé.

Assurer la pérennité des infrastructures

  • Mise en place d’un vigoureux plan de 27,1 M$ depuis 2017 pour assurer la pérennité des infrastructures d’aqueduc et d’égout. 30,6 M$ seront investis au cours des 2 prochaines années.

Des gestes significatifs en environnement
En matière d’environnement, en plus de se maintenir dans le peloton de tête des villes du Québec dans la gestion des matières résiduelles, dont le recyclage et le compostage, la Ville de Lévis adhère, depuis 2017, au mouvement zéro déchet pour lequel la municipalité est un leader reconnu.

Voici quelques exemples d’initiatives mises de l’avant :

  • Politique environnementale en cours d’élaboration;
  • Maintien de Lévis parmi les 3 villes de plus de 100 000 habitants les plus performantes au Québec pour la gestion des matières résiduelles. Elle est d’ailleurs l’une des premières villes à avoir mis en place avec succès le compostage en 2011;
  • Collaboration à différentes études pour déterminer l’impact des changements climatiques sur notre approvisionnement en eau;
  • Production et mise en place d’un plan d’action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne.

Ambitieux plan de gestion des milieux naturels
La Ville a également adopté l’un des plus ambitieux plans de gestion des milieux naturels. Au total, Lévis assure la protection de 1 500 hectares de milieux naturels en conservation dans le périmètre urbain, soit plus de 10 fois la superficie des plaines d’Abraham. Ce plan de conservation inclut la protection des forêts, des boisés, des falaises, des crans rocheux, des rives et des milieux humides.

Mise en valeur du fleuve Saint-Laurent et de ses affluents
Par ailleurs, la Ville développe son volet qualité de vie autour de la mise en valeur du fleuve Saint-Laurent et de ses affluents, soit les rivières Etchemin, Chaudière et Aulneuse. Enfin, elle assure la protection et l’interprétation de l’une des plus importantes tourbières de l’est du Canada, vieille de plus de 9 500 ans, et y a construit un sentier éducatif sur pieux. Cette tourbière comporte 600 mares, 100 espèces d’oiseaux et 150 espèces végétales.

Une solide performance de l’économie lévisienne

Volet résidentiel : une augmentation de 34 % du nombre d’unités d’habitation en 2020
Lors de l’annonce du plan d’action pour relancer l’économie locale en avril dernier, la Ville prévoyait 500 nouvelles unités d’habitation pour 2020. Les résultats sont plus qu’encourageants puisqu’au 31 octobre dernier, des permis de construction ont été accordés pour 1 746 nouvelles unités d’habitation comparativement à 1 299 pour la même période en 2019. C’est une augmentation spectaculaire du nombre d’unités résidentielles de 34 % par rapport à l’an dernier.

Volet industriel : une hausse de 57 % des investissements privés, une solide relance pour la construction navale et une zone d’innovation en plein déploiement

  • Du 1er janvier au 31 octobre 2020, la Ville a délivré des permis de construction pour des projets industriels totalisant 38 M$ comparativement à 24 M$ pour la même période l’an dernier, soit une hausse de 57 %. Ses efforts portent fruit, notamment avec la viabilisation de nouvelles rues dans les parcs industriels;
  • Ajout du Chantier Davie dans la Stratégie canadienne de construction navale qui débloquera un potentiel de 6,5 G$ de contrats à court terme;
  • De plus, la Ville a soumis récemment aux instances provinciales une proposition visant à créer une zone dédiée à l’intelligence artificielle appliquée dans la partie ouest de son territoire. Ce projet sera des plus structurants sur le plan économique et générateur, à terme, d’investissements de plusieurs centaines de millions de dollars.
  • Enfin, la Ville investira 41,2 M$ sur trois ans pour l’acquisition et la viabilisation de terrains dans les parcs industriels et la mise à niveau des infrastructures existantes.

Volet commercial : la campagne d’achat local Meilleur ici, Meilleur à Lévis bat son plein
Le développement commercial n’est pas en reste puisque des permis ont été délivrés pour une valeur de plus de 50 M$. La campagne multiplateforme sous le thème Meilleur ici, meilleur à Lévis est très appréciée par les gens d’affaires lévisiens et la population. Pour soutenir les entreprises du territoire éprouvées par la pandémie, la Ville déploie un ambitieux plan d’achat local en mettant en œuvre différentes initiatives. L’objectif : stimuler la reprise et fortifier l’économie lévisienne.

Voici quelques exemples d’initiatives :

  • Le répertoire des entreprises lévisiennes, mis en ligne et distribué dans tous les foyers de la ville à 70 000 exemplaires, a connu un vif succès auprès de la population;
  • Le site undefinedmeilleuralevis.com a reçu quelque 20 000 visiteurs;
  • La carte interactive des commerces et services a été consultée près de 34 000 fois;
  • La Ville appuie financièrement la Chambre de commerce de Lévis et le Journal de Lévis dans la mise en place d’un site transactionnel local en déploiement sur l’ensemble du territoire lévisien.

Depuis avril dernier, près de 140 entreprises ont bénéficié d’un appui financier
Le Programme particulier de soutien aux entreprises de Lévis, mis de l’avant par la Ville en mars dernier, a permis d’appuyer financièrement 55 entreprises lévisiennes pour un montant total de 876 000 $. Ce à quoi s’ajoutent 82 prêts accordés en vertu du programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) pour un montant de 2 997 000 $. C’est donc plus de 3,8 M$ d’aide pour les 137 entreprises ayant bénéficié d’un prêt spécial COVID-19 dans l’un ou l’autre de ces 2 programmes au cours des derniers mois.

Notons que depuis le début de la pandémie, 291 entreprises se sont adressées à la Ville pour obtenir un soutien financier afin de surmonter la crise qui les affecte durement. Plus de la moitié d’entre elles (154) ont été orientées vers d’autres programmes gouvernementaux davantage adaptés à leurs besoins particuliers de financement. De plus, une centaine d’entreprises ont pu bénéficier d’un report de paiement allant jusqu’à 6 mois pour le remboursement de leur prêt contracté avec Développement économique Lévis (DEL) dans le cadre des programmes réguliers de financement offerts par la Ville aux entreprises du territoire. Rappelons par ailleurs que pour venir en aide aux entreprises dans leurs défis de recrutement, la Ville a également créé en 2019 le guichet Action main-d’œuvre Lévis.

Mise en valeur des quartiers traditionnels

  • Adoption d’un programme particulier d’urbanisme dans chacun des quartiers traditionnels de Lévis depuis 2017 (Vieux-Charny, Vieux-Lauzon, Vieux-Saint-Romuald, Vieux-Lévis et Village Saint-Nicolas);
  • Création d’un organisme unique pour la revitalisation de l’ensemble des quartiers traditionnels, comptant sur des ressources spécialisées et des budgets accrus.

Un premier plan d’action en développement social et communautaire
Dévoilé en juin dernier sous le thème Au cœur du courant Lévis, il s’agit d’un plan d’action d’envergure élaboré sur la base des 5 axes d’intervention de la Politique de développement social et communautaire :

Axe 1 - la mobilité des personnes : mise en place d’un programme de tarification sociale du transport en commun (50 000 passages gratuits offerts en 2020);

Axe 2 - l’habitation et le milieu de vie : élaboration d’une stratégie de développement du logement social et abordable avec 10 moyens d’action.

  • Maintien et entretien de près de 1 600 logements subventionnés depuis 2017;
  • Plus de 11,5 M$ investit dans des projets résidentiels réalisés récemment comme les coopératives Espace Marie-Victorin (secteur Saint-Nicolas) et Carpe Diem (secteur Lévis) ou dans des projets en cours de réalisation comme l’OMH Miscéo et l’OMH Guillaume-Couture.

Axe 3 - le développement de quartiers à échelle humaine :

  • Élaboration d’un plan de développement des jardins communautaires et création de deux jardins, ainsi que l’aménagement de parcs et d’espaces verts (voir plus haut dans le communiqué).

Axe 4 - l’action communautaire et la cohésion sociale :

  • Mise sur pied du fonds de prévoyance (500 000 $);
  • Mise du pied du programme Solidarité communautaire Lévis (500 000 $);
  • Soutien pour la mise à niveau des installations des Maisons des jeunes de Charny, l’Azymut, la Ruche de Saint-Étienne, des Services d’entraide de Charny, Breakeyville, Pintendre, Saint-Jean-Chrysostome et du Comptoir alimentaire Le Grenier.

Axe 5 - le développement et l’épanouissement des personnes :

Élaboration et réalisation d’un plan d’action pour soutenir l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes à Lévis :

  • Embauche de deux ressources à temps complet (200 000 $);
  • Mise en place d’une instance de concertation des partenaires du milieu en immigration;
  • Signature d’une entente de soutien financier du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI) de 300 000 $.

Élaboration et réalisation d’un plan d’action sur l’accessibilité universelle des personnes handicapées :

  • L’accès du nouveau complexe aquatique multifonctionnel;
  • L’entente de collaboration entre la Ville et le CISSS Chaudière-Appalaches pour l’intégration des enfants handicapés ou ayant des besoins particuliers au camp de jour, récipiendaire d’un prix d’excellence ;
  • L’accès du Quai Paquet et au bâtiment de service.

Lévis investit à nouveau dans les équipements culturels
Après plus de 20 ans de pause, la Ville de Lévis se positionne résolument pour l’amélioration de ses équipements culturels :

  • Mise aux normes du bâtiment et réaménagement des bureaux administratifs du Vieux Bureau de Poste en 2019 (1,2 M$);
  • Appui de la Ville auprès du ministère de la Culture et des Communications du Québec pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste (5,5 M$);
  • Travaux majeurs pour l’agrandissement du Centre culturel de Lévis : début des travaux au printemps 2021 (10 M$);
  • Ajout de la vocation culturelle et communautaire au Complexe aquatique multifonctionnel (4 studios de danse professionnels et salle multifonctionnelle) (5 M$);
  • Optimisation de l’acoustique et installation d’un système d’éclairage permanent à l’Espace symphonique de Lévis (380 000 $);
  • Restauration du bâtiment patrimonial de la Bibliothèque Pierre-Georges-Roy : en cours de réalisation (5,7 M$).

Mise à niveau sans précédent des équipements sportifs
Plusieurs autres projets d’infrastructures récréatives et culturelles se sont concrétisés au cours des 3 dernières années ou le seront sous peu :

  • Complexe aquatique multifonctionnel (Saint-Nicolas) (30 M$);
  • Mise à niveau d’autres complexes aquatiques, dont celui du Cégep de Lévis (1 M$);
  • Remise à niveau des systèmes de réfrigération des arénas de Lévis, Lauzon et B.S.R. (Saint-Nicolas) (4,5 M$ à 5 M$ par la Ville et 2,2 M$ en subventions);
  • Dépôt d’un projet au gouvernement du Québec pour l’ajout d’une 2e glace à l’aréna de Lévis;
  • Construction d’un nouvel aréna deux glaces dans un partenariat public-privé (Saint-Romuald);
  • Réfection des terrains de tennis : en cours de réalisation 2018-2022;
  • Réfection de l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard (2017 à 2019);
  • Interconnexion des réseaux cyclables : en cours de réalisation.

Gestion rigoureuse des finances publiques
La stratégie budgétaire déployée par la Ville au cours des dernières années fait en sorte que Lévis est maintenant l’une des villes les plus efficientes du Québec. « La saine gestion de nos finances au cours des dernières années nous permet aujourd’hui de disposer d’une nouvelle marge de manœuvre fort intéressante. Celle-ci nous offre également l’opportunité d’améliorer la qualité de vie de nos concitoyennes et de nos concitoyens, notamment par la mise à niveau de nos équipements de loisir, l’aménagement de nos grands parcs urbains et la mise en œuvre de notre plan d’action sur la mobilité durable dont le déploiement d’un réseau de transport alternatif », a déclaré le maire de Lévis.

Position enviable au palmarès des grandes villes
Ce n’est pas un hasard si, au cours des dernières années, grâce à la détermination de ses 1 500 employés et à une vision d’ensemble des orientations de la Ville élaborée par le conseil municipal, résultat d’un travail d’équipe au sein de ce dernier, la Ville de Lévis s’est hissée au sommet des palmarès en devenant la meilleure ville pour l’indice du bonheur, la qualité de vie, la vitalité économique, la sécurité et le meilleur employeur.

- 30 -

Source :
Direction des communications
2303, chemin du Fleuve, Lévis

Information :
Citoyens : 418 839-2002 | Médias : 418 835-8288

Information :
Félix Masson, directeur adjoint du cabinet et responsable des relations médias
Bureau de la mairie, 418 835-4960, poste 8240

Branchez-vous sur Lévis!

Avis par courriel

Abonnez-vous à Info-Lévis et recevez des actualités liées à vos champs d'intérêt.
Info-Lévis

Participation citoyenne en ligne
Participez à l’amélioration de votre ville en partageant un commentaire ou une suggestion.
Une journée dans la vie d'un citoyen

Avis lors de situations urgentes 
Inscrivez-vous et soyez avisé par téléphone ou texto lors d’un événement qui requiert une intervention d’urgence.
Service d'alerte automatisé

Aidez-nous à améliorer notre site

Comment s’est passée votre visite?

Comment s’est passée votre visite?

  • Bien que tous les commentaires soient considérés, nous n'effecturons aucun suivi sur ceux-ci.