Le tunnel Québec-Lévis augmentera le PIB de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches de 630 M$ par année

Lévis, le 23 juin 2022 – Le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, en compagnie de la députée de Bellechasse, madame Stéphanie Lachance, et du préfet de la MRC de Bellechasse et porte-parole de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) pour le dossier du troisième lien, monsieur Yvon Dumont, ont rendu publics les résultats d’une importante étude réalisée par la firme WSP sur les retombées économiques d’un tunnel reliant les centres-villes de Québec et de Lévis. L’étude fait ressortir qu’une fois la construction du tunnel terminée, les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches verront leur produit intérieur brut (PIB) augmenter de plus de 630 M$ dès 2032.

L’étude conclut d’ailleurs que la présence d’un lien efficace entre les centres-villes de Québec et de Lévis augmentera la productivité des entreprises dans ces deux grands pôles d’emploi. Plus particulièrement, la région de la Capitale-Nationale profitera largement de l’augmentation de ce PIB. En effet, le PIB de la Capitale-Nationale bondira de 373,3 M$ annuellement, alors qu’il augmentera de 258,1 M$ en Chaudière-Appalaches. Pour Lévis, l’augmentation annuelle du PIB est estimée à 87,6 M$.

Enfin, selon les estimations, 65 442 emplois (équivalents à temps plein, mesurés en années-personnes) seront créés sur 9 ans lors de la construction du tunnel, et 6 889 emplois seront créés sur 30 ans dans le cadre de l’exploitation de celui-ci.

Amélioration de la productivité des travailleurs
Les auteurs de l’étude soulignent aussi le fait que plusieurs études montrent que la distance de déplacement, à elle seule, aura aussi des effets non négligeables sur la productivité, car cela permettra aux entreprises d’avoir accès à un plus grand bassin de travailleurs.

Par ailleurs, l’amélioration de la mobilité et de l’accessibilité à l’échelle métropolitaine permettra également aux travailleurs de trouver des emplois plus intéressants et adaptés à leurs compétences, ce qui devrait se traduire là aussi par des gains au niveau de la productivité des travailleurs quand le tunnel Québec-Lévis sera opérationnel.

Selon une hypothèse conservatrice avancée par les auteurs de l’étude, le troisième lien contribuera à une hauteur de 10 % à la croissance de la productivité des travailleurs québécois dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, et ce, pour la période de 2032 à 2061. Cela devrait se traduire par un gain de productivité estimé à 0,62 $ de l’heure par travailleur à partir de 2032, première année prévue pour l’ouverture du tunnel Québec-Lévis, et par une augmentation concomitante du PIB annuel sur le territoire à l’étude.

Une réduction appréciable du temps de déplacement et des véhicules-kilomètres parcourus
Selon les prévisions de l’étude, au cours des 12 premières années après la mise en service d’un tunnel Québec-Lévis, le temps de déplacement (véhicules-heures parcourus) pour les utilisateurs empruntant les ponts Pierre-Laporte et de Québec diminuera considérablement de 36 % en matinée et de 40 % en après-midi. Il y aura aussi une baisse significative des véhicules-kilomètres parcourus pour les véhicules automobiles et le transport en commun de l’ordre de 29 % en matinée et de 31 % en après-midi.

Les auteurs soulignent que les données disponibles incluent seulement les périodes de pointe, et donc que les avantages économiques présentés sont sous-estimés puisque les deux ponts sont également utilisés en dehors des périodes de pointe, les fins de semaine et les jours fériés et que les utilisateurs des autres secteurs du réseau routier bénéficieront également du nouveau lien routier. De plus, le coût de l’essence ordinaire a été calculé en fonction du prix de l’essence de 2021, et non de 2022. Ce coût ira croissant dans les prochaines années à venir. Par ailleurs, les pertes de temps dégagées vers les secteurs autres que les ponts n’ont pas été prises en compte.

Autres avantages d’un nouveau tunnel pour la société québécoise
En plus des retombés économiques du tunnel Québec-Lévis qui se répercutent sur l’ensemble de la chaine de valeur du projet, l’étude de WSP présente d’autres avantages reliés au tunnel Québec-Lévis dont :

  • une décongestion des ponts Pierre-Laporte et de Québec;
  • un gain de temps de déplacement, pour tous les types de véhicules, incluant les poids lourds;
  • des économies sur les coûts d’exploitation des véhicules;
  • des économies sur la consommation de carburant;
  • une diminution des taux d’accident routier;
  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et autres contaminants atmosphériques;
  • un meilleur accès aux établissements d’enseignement (mobilité étudiante);
  • un meilleur accès aux établissements de santé entre les deux rives;
  • une plus grande facilité d’accès aux grands pôles d’emploi et aux bassins de travailleurs situés sur les deux rives.

Durée de vie du tunnel et impact sur l’environnement
« Un autre avantage considérable du troisième lien est la durée de vie de l’infrastructure de transport. En général, un tunnel aurait une durée de vie utile d’au moins 100 ans, alors celle d’un pont n’est que d’environ 50 ans. Une durée de vie plus longue signifie que la valeur résiduelle d'un tunnel est probablement supérieure à celle d'un pont, même si le coût initial en immobilisations pour construire un pont est inférieur à celui d’un tunnel », font ressortir les auteurs de l’étude.

L’étude conclut aussi qu’une meilleure fluidité du réseau routier, combinée avec la distance de déplacement réduite, engendrera des effets positifs sur l’environnement, en raison de la diminution des émissions de GES et la diminution des contaminants atmosphériques.

Des liens interrives sous-développés pour la région métropolitaine de Québec
À propos de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, l’étude indique : « La RMR de Québec est considérée comme une grande région métropolitaine nord-américaine en termes de population, mais par rapport aux autres RMR en Amérique du Nord, ses infrastructures de transport sont encore sous-développées, particulièrement dans les liens de part et d’autre du fleuve Saint-Laurent. Selon l’étude de CPCS réalisée en mars 2021 pour le compte d'Infrastructure Canada, parmi 10 régions métropolitaines de taille comparable, celle de Québec figure comme l’une des régions les moins bien desservies en liens interrives. Actuellement, il est possible d’accéder aux centres-villes de Québec et de Lévis par un service de traversier au rythme de 950 à 1 050 véhicules en moyenne par jour. Cette option ne peut en aucun cas servir d’appui aux deux liens actuels, ce qui place les ponts Pierre-Laporte et de Québec dans une situation très fragile. »

Le tunnel Québec-Lévis, plus que jamais une nécessité
« À l’heure actuelle, le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec, l’un à côté de l’autre et situés dans l’ouest de la RMR, sont les deux seuls liens interrives. En raison de leur proximité, les voies d’accès (approches et sorties) sont communes aux deux ponts. Chaque jour, la présence accrue de poids lourds sur le pont Pierre-Laporte diminue sa capacité. L’accès au pont de Québec est réservé aux voitures. La congestion dans les secteurs adjacents est accrue durant les périodes de pointe. Il est important de mentionner que, lors des accidents dans les voies d’accès et les voies principales, les utilisateurs des deux ponts sont complètement pénalisés par la congestion, voire par leur fermeture complète », mentionnent les auteurs de l’étude.

Le pont Pierre-Laporte a été conçu pour un débit journalier moyen annuel de 90 000 véhicules par jour, et sa capacité a été atteinte dès 1989.

Le rapport complet de l’étude est disponible en annexe.

Citations des intervenants

« Tel qu’annoncé par le gouvernement du Québec dans le cadre du Réseau express de la Capitale (REC), plus que jamais, il ne fait aucun doute que le nouveau tunnel entre Québec et Lévis apportera des bénéfices importants pour la population et l’ensemble des entreprises des régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, mais aussi des autres régions utilisant quotidiennement ce carrefour névralgique pour le développement économique de l’ensemble du Québec. »
Monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis

« Il est évident qu’un tunnel entre Québec et Lévis sera bénéfique pour notre région. L’étude démontre bien les retombées que ce troisième lien aura sur la vitalité de nos municipalités, la productivité de nos entreprises, un meilleur accès à l’éducation pour nos populations et l’accroissement des liens d’échange et de contribution entre la Rive-Sud et la Rive-Nord. »
Monsieur Yvon Dumont, préfet de la MRC de Bellechasse et porte-parole de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) pour le dossier du troisième lien

« Cette étude mesure pour la première fois la portée qu’aura un troisième lien à Québec, non seulement sur le plan économique, mais sur le plan social et environnemental simultanément. Et les impacts positifs sont majeurs pour la région. Dans le contexte actuel, alors que la prospérité du Québec est au cœur de nos priorités, cette étude vient s’ajouter à plusieurs autres pour confirmer la nécessité et l’importance de ce projet. »
Madame Stéphanie Lachance, députée de Bellechasse

- 30 -

Source :
Direction des communications, 2303, chemin du Fleuve, Lévis

Information :
Par téléphone : 311, Extérieur de Lévis : 418 839-2002 | Médias : 418 835-8288

Information :
Alexandre Boudreau-Forgues, attaché de presse, Bureau de la mairie, 418 808-4260

ANNEXE: Rapport complet - Étude sur les impacts économiques (1.2 Mo)

Bas de vignette:
Monsieur Yvon Dumont, préfet de la MRC de Bellechasse et porte-parole de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) pour le dossier du troisième lien
Madame Stéphanie Lachance, députée de Bellechasse
Monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Médias

Branchez-vous sur Lévis!

Avis par courriel
Abonnez-vous à Info-Lévis et recevez des actualités liées à vos champs d'intérêt.
Info-Lévis

Participation citoyenne en ligne
Participez à l’amélioration de votre ville en partageant un commentaire ou une suggestion.
Une journée dans la vie d'un citoyen

Avis lors de situations urgentes 
Soyez avisé par téléphone ou texto d’un événement qui requiert une intervention d’urgence.
Service d'alerte automatisé

Comment s’est passée votre visite?

Comment s’est passée votre visite?

  • Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez? *
    Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?
  • Bien que tous les commentaires soient considérés, nous n'effectuerons aucun suivi sur ceux-ci.