Tunnel Québec-Lévis, les partis politiques fédéraux doivent respecter les priorités du Québec

Le Communiqué
Transport et infrastructures catégorie des actualités

Lévis, le 15 OCTOBRE 2019 – Dans le cadre de la campagne électorale fédérale, le maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier, le préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire-de-Dorchester, monsieur Clément Fillion, le préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de L’Ange-Gardien monsieur Pierre Lefrançois et la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis, madame Marie-Josée Morency, monsieur Jacques Savard, membre du conseil d’administration, Alliance Affaires Côte-de-Beaupré et monsieur Alain Vallières, directeur général du CLD de la MRC de Bellechasse se sont réunis pour réaffirmer l’importance d’un engagement ferme des partis politiques pour la réalisation du tunnel Québec-Lévis et du respect des priorités québécoises. 

 « Le gouvernement du Québec a pris l’engagement ferme de réaliser le tunnel Québec-Lévis. En s’engagent à financer le projet, les partis politiques fédéraux saisiront une chance unique de démontrer leur respect des priorités québécoises en matière d’infrastructures. Rappelons que l’appui au tunnel Québec - Lévis fait l’objet d’un large consensus auprès des populations de Québec et de Lévis comme l’ont démontré deux sondages Léger réalisés respectivement en juin 2018 et en août 2019. Tout parti politique fédéral rejetant cette priorité s’inscrit dès lors en porte-à-faux avec le pouvoir légitime du Québec de prendre ses propres décisions quant aux investissements dans les grandes infrastructures », a déclaré le porte-parole du regroupement et maire de Lévis, monsieur Gilles Lehouillier. 

« Les avantages d'un nouveau lien à l'est sont nombreux. L'argument principal, celui qui nous anime le plus, est le potentiel de développement économique important pour la région de Bellechasse. Un nouveau lien à l'est favoriserait l’accès à ce marché pour nos entreprises amenant ainsi une activité économique régionale accrue. La création d'un vrai circuit périphérique est aussi une raison vitale pour construire cet ouvrage public » a mentionné monsieur Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire-de-Dorchester. 

« Le tunnel Québec-Lévis permettra de créer un périphérique desservant l’ensemble de l’agglomération urbaine de Québec. De plus, le projet offrira une meilleure accessibilité routière pour les résidents de la Côte-de-Beaupré ainsi que pour les gens d’affaires du secteur, comme l’a souligné à plusieurs reprises le regroupement Alliance Affaires Côte-de-Beaupré », a ajouté monsieur Pierre Lefrançois, préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de L’Ange-Gardien.

Un regroupement vigilant
Par ce geste, les membres du regroupement tiennent à affirmer clairement la primauté des priorités provinciales en infrastructure, telles qu’identifiées par le gouvernement du Québec. Le nouveau tunnel Québec-Lévis figurant dans la planification des investissements à venir, il serait inacceptable que le gouvernement fédéral s’immisce dans ce champ de compétence. 

C’est pourquoi le regroupement a annoncé aujourd’hui qu’une mobilisation sans précédent des forces vives politiques, entrepreneuriales et citoyennes serait mise en branle si le gouvernement fédéral agit à l’encontre, ou refuse de financer, les priorités du gouvernement québécois. Dans l’hypothèse d’un conflit entre les priorités fédérales et provinciales, nous sommes convaincus que les populations des régions de Québec et Chaudières-Appalaches se mobiliseront fortement afin d’infléchir les actions du gouvernement fédéral. 

Les membres présents à la conférence de presse sont convaincus que les populations se mobiliseront afin de faire respecter les priorités du Québec. Rappelons que lors d’un récent sondage mené par la firme Léger commandé par l’agence QMI, 58% des répondants à l’échelle de la province se disent en faveur du tunnel Québec-Lévis. Cet appui massif des contribuables de toutes les régions du Québec est une démonstration irréfutable de la volonté populaire de voir le projet se réaliser. 

Un projet d’envergure nationale bon pour l’économie et l’environnement
Rappelons que le tunnel Québec-Lévis représente une opportunité unique de favoriser le développement économique de tout l’est du Québec. En effet, selon une étude commandée par la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) en 2017, les coûts annuels de la perte de productivité dû à la congestion routière interrives s’élèvent minimalement à 1,5 M d'heures perdus, en plus d’un coût en carburant gaspillé évalué à près de 1,6 M de litres chaque année. 

« Les entreprises de Lévis souhaitent un environnement prospère et dynamique où un 3e lien leur permettront d’avoir accès à un réseau de transport efficace qui tient compte des objectifs de développement durable, mais qui leur permettra aussi d’atteindre un développement économique à la hauteur de leurs ambitions », a affirmé madame Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis. 

« Ce projet est essentiel pour établir un réel réseau structurant dans la région. Cela favorisera à la fois l’environnement, la productivité économique et la qualité de vie des gens. » a ajouté monsieur Jacques Savard, membre du conseil d’administration, Alliance Affaires Côte-de-Beaupré. 

78,5 % des déplacements quotidiens se font en automobile
L’Enquête Origine Destination 2017 faisait clairement ressortir que l’automobile demeure, et de loin, le mode de déplacement préféré des gens accaparant à lui seul 1,65 million de déplacements sur les 2,1 millions de déplacements quotidiens enregistrés. 78,5 % des déplacements quotidiens totaux se font donc en automobile. Par ailleurs, le parc automobile a connu, entre 2001 et 2017, une augmentation fulgurante de 20 % du nombre de véhicules.

En ce qui concerne le transport en commun, rappelons que seul le tunnel Québec-Lévis offrira l’opportunité d’implanter l’interconnexion des réseaux de transport en commun entre les deux rives. Les ponts actuels n’étant pas configurés pour le transport en commun, le nouveau tunnel permettra de revoir en profondeur le déploiement des divers réseaux de transport collectif entre les deux rives. Enfin, l’étude de la TREMCA évalue l’impact environnemental de la congestion interrives à plus de 5800 tonnes de gaz à effet annuellement. Le statu quo n’étant plus une option, le nouveau tunnel permettra enfin de boucler les réseaux et favoriser le transport en commun à l’échelle régionale. 

Par ailleurs, la libre circulation des personnes et de la marchandise permettra de resserrer les liens économiques entre les diverses régions de l’est du Québec. Le Portrait statistique et économique : Le camionnage au Québec révèle d’ailleurs que la proportion de camions dans le trafic routier de Chaudière-Appalaches représente 27,55% des véhicules, soit plus d’un véhicule sur quatre, lesquels proviennent ou sont destinés dans toutes les régions du Québec, du Canada et même de l’Amérique du Nord. 

- 30 - 

Source :
Direction des communications

Information :
Citoyens :   418 839-2002
Médias :     418 835-8288

Information :
Geneviève Côté, attachée de presse
Bureau de la mairie
418 835-4960, poste 8240

Sur la photo, dans l'ordre habituel :
Monsieur Jacques Savard, membre du conseil d'administration d'Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, monsieur Pierre Lefrançois, préfet de la MRC de La Côte-de-Beaupré et maire de l'Ange-Gardien, monsieur Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint-Nazaire-de-Dorchester, monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis, et madame Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Médias