Toponymie

Qu'est-ce que la toponymie?

La toponymie est la science qui régit les noms de lieux et des entités géographiques. Comme toute discipline, la toponymie obéit à des règles relatives à la linguistique et la terminologie afin de s'assurer que les noms choisis sont adéquats. Par exemple : Les chutes de la Chaudière, le parc de l'Anse-Tibbits, la rivière Etchemin, etc. Plus précisément, un odonyme est « un nom de lieu qui désigne une voie de communication ». Par exemple : la rue Saint-Eugène, l'avenue du Viaduc, le chemin du Sault et le rang Harlaka.

Les toponymes et les odonymes sont choisis en fonction de l'histoire et des traditions locales, des caractéristiques géographiques des lieux environnants et de la thématique des quartiers à proximité.

« Les noms de rues dans une ville ont plus d'importance qu'on le croit généralement. À ceux qui ne veulent pas ou qui n'ont pas le temps de lire, ils sont une leçon d'histoire qu'ils apprennent d'autant plus facilement qu'elle est toujours sous leurs yeux. »

Pierre-Georges Roy, Les rues de la cité de Lévis, 1931

À Lévis, la dénomination des odonymes sur le territoire relève du Comité consultatif de toponymie. Les membres de ce comité se basent sur le document Document PDFPrincipes et directives pour la normalisation des toponymes (124 Ko) qui a été réalisé en 2007. La Ville possède une riche collection de plus de 1 800 toponymes de toutes sortes et de toute nature. Certains d'entre eux tirent leurs origines dans l'histoire, d'autres font parti de thématiques. Quel que soit leur catégorie, les toponymes jouent un rôle d'identification majeur, car sans eux, il serait bien difficile de se retrouver.

Critères d'analyse

À Lévis, la dénomination des odonymes sur le territoire relève du Comité consultatif de toponymie. Les membres de ce comité se basent sur les Principes et directives pour la normalisation des toponymes.

Les odonymes sont analysés selon les critères suivants :

  • L'ancienneté
  • Le nombre d'adresses résidentielles
  • Le nombre d'entreprises et d'institutions
  • Le nombre de changements du nom de la rue déjà subis
  • La considération historique du nom autre que l'ancienneté
  • L'impact sur le système odonymique
  • La possibilité de continuité d'un même nom sur 2 rues
  • La signification géographique évidente
  • Tout autre critère jugé pertinent