Plantes exotiques envahissantes

Tout sur les principales espèces exotiques envahissantes à Lévis. Comment les reconnaître, les éradiquer et trouver des espèces de remplacement.

Des intrus dans votre jardin?

Les plantes ornementales embellissent nos jardins pour notre plus grand plaisir. Certaines d’entre elles sont toutefois capables d’envahir les milieux naturels, de proliférer de manière incontrôlable et de déloger les espèces indigènes. Il s’agit des espèces exotiques envahissantes.

Or, les jardiniers contribuent souvent à leur multiplication sans se douter des impacts majeurs engendrés par ces espèces. Aujourd’hui, près du quart de la flore québécoise est constituée d’espèces non indigènes.

La Ville de Lévis souhaite donc porter votre attention sur 5 espèces exotiques envahissantes faisant partie de celles étant les plus présentes sur son territoire. 

Principales espèces envahissantes

  • L’impatiente de l’Himalaya (1)
  • La salicaire pourpre (2)
  • La renouée japonaise (3)
  • Le roseau commun (4)
  • La berce du Caucase (5)

Référez-vous aux photos à droite pour une identification rapide. 

Berce du Caucase : attention aux brûlures!

La berce du Caucase est une plante exotique envahissante extrêmement toxique qui peut causer des irritations graves, des brûlures et des dermatites. S’échappant des jardins, elle colonise rapidement les milieux frais, humides et perturbés, comme les berges de cours d’eau, les fossés, les bords de routes et de chemins de fer, les terrains vagues et les champs. La Ville de Lévis a décidé de l’éradiquer de son territoire.

En savoir davantage sur la berce du Caucase

Fiches pratiques

Pour vous aider à les reconnaître, les éradiquer et trouver des espèces de remplacement, des fiches pratiques sont mises à votre disposition.

Les espèces de remplacement présentées dans les documents sont indigènes et bien adaptées à notre milieu.

Des affiches et signets sont aussi disponibles à l’Hôtel de ville, au 2175 chemin du Fleuve, dans le secteur Saint-Romuald.