Sécurité en zone scolaire

De nombreux écoliers sillonnent les rues à pied ou en autobus scolaire. Une grande vigilance aux abords des écoles du territoire est de mise.

Brigadiers scolaires et passages écoliers

Si vous êtes un parent, indiquez à votre enfant comment il peut traverser la rue de façon sécuritaire. Expliquez-lui de :

  • Chercher un brigadier à l’intersection. Ceux-ci portent un dossard jaune et sont munis d'un panneau d'arrêt.
  • Dans le cas où il n’y a aucun brigadier, indiquez à votre enfant de repérer une intersection munie de panneaux d’arrêt ou un passage piétonnier dans la zone scolaire.
  • Avant de traverser, rappelez-lui l’importance de regarder des deux côtés de la rue et d’établir un contact visuel avec le conducteur dans le but d’obtenir l’autorisation de traverser la rue.

Nous vous suggérons de faire le trajet avec votre enfant avant le début de l’école ou la journée même de la rentrée afin que l'enfant assimile le parcours et les bons comportements à adopter pour le rassurer.

Toute personne doit obéir aux ordres et signaux d’un brigadier scolaire, même en présence d’une signalisation contraire. Il s’agit d’une règle du Code de la sécurité routière.

Reconduire son enfant à l'école

Voici des suggestions aux parents qui reconduisent leurs enfants à l’école afin d'assurer leur sécurité et éviter de se retrouver coincé entre les écoliers et les autobus scolaires.

  • Afin d’éviter de créer un bouchon devant l’école, il est recommandé :

    • De laisser descendre son enfant hors du périmètre de l’école, à un endroit où il y a un brigadier
    • S’il n’y a pas de brigadier à l’endroit qui satisfait le parent, de descendre de son véhicule et d’accompagner son enfant pour lui faire traverser la rue jusqu'à ce qu’il soit en sécurité

  • Un parent qui tient à se rendre devant l’école devrait laisser descendre ou faire monter son enfant du côté de l’école pour qu’il n’ait pas à traverser la rue
  • Un parent qui laisse descendre ou monter son enfant du côté de la rue opposée à l’école devrait demander à ce dernier de se rendre au poste de brigadier le plus près

Autobus scolaires

Pour la sécurité de tous, les automobilistes doivent être prudents et respecter le Code de la sécurité routière aux abord des autobus. De plus, un non-respect entraîne des lourdes conséquences.

En présence de feux allumés

  • Quatre feux jaunes d’avertissement(ou feux de détresse) :  se préparer à arrêter

    Il s’agit d’un présignalement qui évite les manœuvres brusques de freinage ou d’accélération devant ou derrière l’autobus

  • Feux intermittents et panneau d’arrêt : immobiliser son véhicule à au moins 5 mètres de l’autobus

    Cet arrêt n’est cependant pas obligatoire pour les automobilistes qui croisent un autobus circulant sur une chaussée séparée par un terre-plein

Dépasser un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent entraîne l’accumulation de 9 points d’inaptitude ainsi qu’une amende variant entre 200 $ et 300 $

Signalisation

Le respect des panneaux de signalisation et des limites de vitesse pourrait permettre d’éviter de malheureux accidents. Les panneaux que l’on retrouve sur le chemin des écoliers véhiculent tous un message important qu'il faut savoir décoder.

Zone scolaire

Indiquent le début d'une zone scolaire, où il est interdit de circuler à une vitesse excédant 50 km/h lors de l'entrée ou de la sortie des élèves.

Passage pour écoliers

Indique la présence d'un passage pour écoliers (la prudence est de mise).

Limite de vitesse

Indique la limite de vitesse autorisée (30 ou 50 km/h). En dehors de ces heures, c'est la limitation de vitesse à l'extérieur de la zone scolaire qui s'applique.

Toute vitesse supérieure à la limite de vitesse affichée dans une zone scolaire est passible d’une amende variant entre 25 $ et 525 $ plus les frais.  De plus, jusqu'à 9 points d’inaptitude peuvent être inscrits au dossier du conducteur.

En savoir plus

Afin d’en savoir plus, consultez le undefinedCode de la sécurité routière.